Royaume du Maroc - A propos de la mission - Plan du site - Liens utiles
 Discours royaux
 Séminaires
 Candidature du Royaume du Maroc au Conseil des Droits de l'Homme 2014 -2016
 
 Communiqués
 Séminaires sur l'initiative Marocaine d'autonomie pour le Sahara
 Parachèvement de l’intégrité territoriale
 Grandes thématiques



GCIM & AGSM

Présentation

La Commission Mondiale sur les Migrations Internationales (GCIM) a été inaugurée par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies et de nombreux gouvernements le 9 décembre 2003 à Genève et dissoute le 31 décembre 2005, trois mois après la publication de son rapport final. Elle était indépendante et composée de 19 membres de renommée internationale, originaires de différentes régions et ayant de vastes connaissances dans le domaine de la migration. La Commission était présidée par deux co-présidents, Mme Manphela Ramphele d’Afrique du Sud et M. Jan O. Karlsson de Suède. Le Secrétariat de la Commission était dirigé par M. Rolf K. Jenny de Suisse en qualité de Directeur Exécutif.


Le Maroc et la GCIM

Lorsqu’en juillet 2003, le Secrétaire général a souhaité rencontré des représentants de pays pour discuter l’idée d’une initiative de la part des Etats pour lancer la Commission Mondiale sur les Migrations Internationales (GCIM), le Maroc faisait partie des cinq pays sélectionnés (avec le Brésil, les Philippines, la Suède et la Suisse).

L'Afrique du Sud, l'Australie, le Bangladesh, le Canada, l'Égypte, la Hongrie, l'Inde, l’Indonésie, le Mexique, les Pays-bas, le Pakistan, le Royaume-Uni, le Sri Lanka, la Suède et le Saint-Siège se sont joints ultérieurement à cet effort et il s'est formé un Groupe extensible de gouvernements dont l'objectif est de faciliter l'établissement de la Commission et de suivre son travail. Le Maroc, en tant que membre du Core Group, a participé activement aux travaux de Commission.

Mme Aïcha BELARBI, Secrétaire d’Etat auprès du Ministère des affaires Etrangères et de la Coopération chargée de la Coopération (Mars 1998 – Juin 2000) et Ambassadeur du Maroc auprès du Conseil de l’Union européenne et de la Commission de la Communauté Européenne (Juillet 2000 – Juillet 2003), a été aussi une des 19 Commissaires composant la GCIM.

Le Groupe Adhoc Etatique sur la Migration

A l'issue de la dissolution de la Commission Mondiale sur les Migrations Internationales, le Maroc, les Pays-Bas, les Philippines et la Suisse ont lancé le Groupe Adhoc Etatique sur la Migration, qui s'est réuni de mars à octobre 2006. Le Groupe, qui revêtait un caractère ouvert et informel, a discuté du contenu et des recommandations du rapport de la Commission Mondiale sur les Migrations Internationales (GCIM) en vue de préparer le Dialogue de Haut Niveau sur la Migration et le Développement tenu, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, les 13 et 14 septembre 2006. Plusieurs réunions ont eu lieu consacrées aux thèmes des quatre tables rondes du DHN à savoir:

Table ronde no 1 : incidences des migrations internationales sur le
developpement economique et social ;

Table ronde no 2 : mesures à prendre pour assurer le respect et la
protection des droits de l'homme de tous les migrants et pour prévenir et combattre
le trafic illicite de migrants et la traite des personnes ;

Table ronde no 3 : aspects pluridimensionnels des migrations internationales et du développement, y compris les envois de fonds ;

Table ronde no 4 : promotion des partenariats, renforcement des capacités et mise en commun des meilleures pratiques à tous les niveaux, y compris aux niveaux bilatéral et régional, dans l'intérèt des pays et des migrants ;

Une quarantaine d'Etats ont participé aux différentes réunions de l'AGSM. Les organisations internationales, membres du Groupe Mondial sur la Migration (GMG), ont également été associées à certaines réunions.