Royaume du Maroc - A propos de la mission - Plan du site - Liens utiles
 Discours royaux
 Séminaires
 Candidature du Royaume du Maroc au Conseil des Droits de l'Homme 2014 -2016
 
 Communiqués
 Séminaires sur l'initiative Marocaine d'autonomie pour le Sahara
 Parachèvement de l’intégrité territoriale
 Grandes thématiques



Cadre Physique et Humain

Situé à l'angle Nord-Ouest du continent africain entre le 21° et le 36° de latitude Nord, le Maroc jouit d'une position privilégiée avec une façade maritime qui s'étend sur 3 416 km s'ouvrant sur la mer Méditerranée au Nord, avec une côte de 512 km allant se Saïdia au Cap Spartel, et sur l'Océan Atlantique à l'Ouest, sur une longueur de côte de 2 934 km de Cap Spartel à Lagouira.

Les frontières sont limitées à l'Est par l'Algérie et au Sud par la Mauritanie. La superficie du Maroc atteint environ 710 850 km2 dont une partie importante est couverte de zones montagneuses.

Les montagnes :

Environ un tiers du territoire marocain est recouvert de montagnes qui atteignent des hauteurs assez impressionnantes. Le Maroc renferme quatre principales chaînes de montagnes. D'abord au Nord du pays et faisant face à l'Espagne, les montagnes ou djebel du Rif bordent la mer Méditerranée. Le plus haut sommet du Rif atteint 2456 mètres et porte le nom de djebel Tidighine. Le Rif propose des surfaces variées selon les altitudes de ses régions. En fait, à l'ouest, on retrouve surtout une végétation épineuse: des sapins, des pins, des cèdres, etc. De l'autre côté, il y pousse des steppes arides et des maquis et encore plus à l'est, on y retrouve le chanvre, qui n'est cependant pas récolter. Plus loin des rivages méditerranéens et plus à l'intérieur du pays, il est possible de remarquer trois autres immenses chaînes : le Moyen Atlas, le Haut Atlas et l'Anti-Atlas, où nous retrouvons encore une fois une diversité des paysages et des sites fort intéressants pour les touristes.

  • Le Moyen Atlas:
La plus nordique des trois majestueuses chaînes, à l'est de la ville de Fès, la plus haute montagne de cette chaîne se nomme le Bou Naceur (3340 mètres.) Sur ces montagnes, on y retrouve surtout des fleurs, des forêts de chênes et de cèdres et plusieurs cours d'eau ou oueds. La plupart de ces cours d'eau vont filer jusqu'à la mer Méditerranée et l'océan Atlantique. C'est parmi les montagnes du Moyen Atlas que se situe le lac montagneux le plus vaste du Maroc soit l'Alguelmane Sidi Ali qui accueil des cigognes durant la saison estivale. D'autres fleuves partent de ces montagnes et cascadent sur les pentes et les falaises afin de poursuivre leur chemin vers les plus grandes étendues d'eau.

  • Le Haut Atlas:
Les plus hauts sommets de l'Afrique du nord font partie de cette chaîne. En fait, une dizaine de ces montagnes dépassent 4000 mètres, la plus haute étant le djebel Toubkal (4165 m). Le Haut Atlas renferme des attraits touristiques intéressants. Ainsi, parmi ces montagnes, il y repose la vallée de roses où il y naît, à chaque année, des milliers de roses colorées.
Au pied du Haut Atlas, une région de palmiers dattiers se nommant Tafilalet s'y trouve. Plus d'un million de dattiers produisent plusieurs types de dattes différents menant même à la fameuse fête des Dattes d'Erfoud. Enfin, il est possible de voir des oasis à Tamtattouchte et à Fuguig.

  • L'Anti Atlas:
Ayant des montagnes moins hautes, cette chaîne du sud du pays est surtout marquée par l'aridité. Par contre, il n'est pas surprenant d'y voir des petits amas d'arbres ou «arbres aux chèvres». Plus précisément, ces arbres sont des arganiers et ils produisent des argans qui sont des fruits. Le noyau de ces fruits contient une huile odorante .

Les plaines :

Le côté Atlantique abrite non seulement de nombreuses villes impériales du Maroc mais aussi des plaines colorées qui vont rejoindre les plages de sable fin. Céréales, raisins olives, riz, canne à sucre sont quelques exemples de ce qu'on retrouve sur les plaines fertiles marocaines qui occupent une place importante au niveau de l'économie du pays.

Ces plaines ont souvent de très grandes étendues. S'étirant des montagnes du Rif jusqu'au Moyen Atlas, le bassin du Sebou (36 000 km2) se compose de bas plateaux, de cours d'eau, quelques collines et des plaines fertiles qui permettent la culture de plusieurs aliments.

En fait la plaine du Rharb est une des plus petites plaines occupant tout de même 3000 km carrés. Des récoltes de betteraves sucrières, de riz, de cannes à sucre, de tabac et d'agrumes se font régulièrement. Cette plaine se distingue des autres par la présence de la forêt de Mamora où on y fait l'exploitation de chênes-lièges et d'eucalyptus.

Le Maroc possède beaucoup de cours d'eau (oueds) comme le Sebou, le Souss, la Melouiya, le Drà et le Dadès. Ces cours d'eau se propagent vers les grands fleuves et éventuellement vers l'océan et la mer. Cependant, dépendamment des saisons, la quantité d'eau qu'ils contiennent varie. En fait, en hiver ils sont sujet au gel et en été, ils sont plutôt susceptible à la sécheresse. Ils n'offrent donc pas toujours une source sur laquelle on peut compter sans préoccupation. Cela représente d'ailleurs un grand problème pour le Maroc, surtout en ce qui concerne l'agriculture.

Les plages:

Évidemment, étant bordé par deux grandes surfaces d'eau, le Maroc ne manque pas de plages et plusieurs de celles-ci représentent des destinations pour des milliers de touristes à chaque année.

En partant du nord et au bord de la Méditerranée, le Croissant rifain est le nom donné à une plage située à l'est de Tétouan. Cette plage est caractérisée par l'alternance des montagnes du Rif et la mer. Plus à l'est mais toujours au nord, la baie Al Hoceima offre une superbe plage surnommée la Perle bleue. Elle est caractérisée par sa beauté et son sable fin.

Du côté de l'Atlantique, les plages sont encore plus nombreuses.

La pêche semble être une activité économique capitale au Maroc, générant des milliers d'emplois. Plus de 300 000 tonnes de poissons sont pêchés pas année, dont 250 000 sardines. En fait, Agadir est le premier port sardinier au monde.

le désert:

Au sud du pays, l'erg Cherbi, à proximité de la frontière algérienne, est la plus vaste étendue de pierres et de sable à l'intérieur du Maroc. Certaines dunes de sable peuvent atteindre 200 mètres de hauteur.

Climat:

Le climat du Maroc est très différent selon les régions: méditerranéen au nord, atlantique à l’ouest et saharien au sud. Seules les régions littorales sont tempérées.

En hiver, le climat des régions montagneuses du Sud est souvent froid et humide (neige abondante sur l’Atlas). La moyenne d’ensoleillement est quand même de plus de 8 heures par jours.

Dans la moitié septentrionale, le climat connaît une saison sèche (du mois de mai à la fin du mois de septembre) et une période tempérée et humide (début octobre jusqu’à fin avril).

Végétation:

La végétation est de type méditerranéen, avec, en montagne, le thuya, le chêne vert, le cèdre, le genévrier et diverses plantes alpines.

En plaine, se développent le chêne-liège, l’olivier, le lentisque et l’arganier. Dans les steppes de l’intérieur pousse l’alfa et l’armoise, tandis que les oasis du Sud sont le domaine privilégié des palmiers.

Population:

La population marocaine atteint 30 millions d’habitants, avec un taux de croissance de 1,8% et une espérance de vie de 67 ans en moyenne.(*)

Capitale :

La capitale du Royaume du Maroc est Rabat qui compte 658 000 habitants.

Langues:

Langue officielle: arabe.

Autre langue pratiquée: berbère.

Langues étrangères pratiquées: français, espagnol et anglais.

Religion :

L'islam est la Religion de l'Etat qui garantit à tous le libre exercice des cultes.

Principales villes:

En dehors de la capitale, les autres grandes villes du Maroc sont :

Casablanca : 3 200 000 habitants,

Fès : 719 000 habitants,

Marrakech : 644 000 habitants,

Meknès : 484 000 habitants,

Tétouan : 484 000 habitants,

Agadir : 420 000 habitants,

Tanger : 410 000 habitants,

Laayoune : 174 000 habitants.