Royaume du Maroc - A propos de la mission - Plan du site - Liens utiles
 Discours royaux
 Séminaires
 Candidature du Royaume du Maroc au Conseil des Droits de l'Homme 2014 -2016
 
 Communiqués
 Séminaires sur l'initiative Marocaine d'autonomie pour le Sahara
 Parachèvement de l’intégrité territoriale
 Grandes thématiques



UNHCR

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a été créé le 14 décembre 1950 par l'assemblée générale des Nations Unies. L'Institution, dont le siège est à Genève, est mandatée pour diriger et coordonner l'action internationale afin de protéger les réfugiés et résoudre leurs problèmes dans le monde.

Après plus de cinq décennies, le HCR a pu fournir son aide à une population estimée à plus de 50 millions de personnes. Aujourd'hui, le staff de l'Institution est composé de plus de 6000 agents, éparpillés dans plus de 116 pays, pour assister quelques 17 millions de réfugiés, les demandeurs d'asile et autres personnes dont il a la charge

Le Maroc a adhéré à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, le 07 novembre 1956 et à son Protocole de 1967, le 20 avril 1971.

Il a également ratifié, le 13 mai 1974, le Protocole relatif au statut des marins réfugiés, (La Haye, 12/06/1973) et l'Arrangement de 1957 relatif aux marins réfugiés, le 20 mai 1959.

Le décret n° 5-57-1256 du 29/08/1957 fixant les modalités d'application de la Convention relative au statut des réfugiés est entré en vigueur le 06/09/1957 et confie la protection juridique et administrative des réfugiés au Bureau des Réfugiés et Apatrides, relevant du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Dés 1959, le Maroc a été le premier pays en Afrique à accueillir une équipe du HCR pour lui permettre de gérer le flux des réfugiés algériens ayant cherché asile au Maroc. Grâce à l'aide du gouvernement marocain, le HCR a pu mettre en oeuvre, en 1962, sa première grande opération de retour massif de ces réfugiés vers leur pays.

Cette coopération exemplaire a permis au HCR d'ouvrir un bureau à Rabat, qui a été réinstallé à Casablanca, en 1972, avec l'affluence, dans cette ville, des réfugiés de l'Europe de l'Est.

En outre, le 20 juillet 2007, le Maroc a signé un accord de siège avec le HCR qui permet à ce dernier d'avoir une représentation officielle à Rabat.

Aujourd'hui, selon les estimations du HCR, (Plan des opérations du HCR au Maroc 2005), les réfugiés et demandeurs d'asile s'installent principalement dans les grandes villes: Rabat-Salé (944 personnes) ; Casablanca (612 personnes) ; Marrakech (87 personnes) ; Fès (46 personnes) ; Tanger (37 personnes) ; Agadir (26 personnes) ; autres villes (551 personnes).

Le Maroc est également, membre, très actif du Comité exécutif du HCR, depuis 1979. Composé de 72 pays (2007), signataires de la Convention de 1951 et/ou de son Protocole, le Comité se réunit chaque automne à Genève, pour examiner et approuver les programmes et budgets de l'Institution et pour discuter des questions de protection des réfugiés.

En 2007, le Maroc assure la coordination du Groupe africain pour les questions relevant du HCR.